Collection capsule The Misty Road

L’équipe de créa de MARIE SIXTINE nous présente la capsule AH18 : THE MISTY ROAD. Une mini collection dessinée à 6 mains ! Avec Perrine, Ana Luisa et Romu.

“The Misty Road”, le nom de cette capsule est nimbé de mystère…
Nous voulions poursuivre l’univers végétal de la collection principale « Jardin d’Hiver » et créer un nouveau thème mystérieux à la Lewis Carol, l’auteur du célèbre Alice au Pays des merveilles. L’univers est onirique, presque magique, c’est un parcours brumeux et poétique.

Quelle a été l’inspiration de ce nouvel imprimé original : Woods ?
Nous recherchions un imprimé végétal, bien sûr mais plus vague et nébuleux. Il s’agit d’un entrelacs de branchages aux couleurs saturées sur fond noir, ce qui donne un aspect mystérieux et envoûtant. Il illustre la forêt mystique dans laquelle évolue notre héroïne.

Comment avez-vous défini la palette de couleurs ?
Le noir est très présent, il figure le côté sombre de ce thème. Mais il n’est ni triste ni uniforme ! Sur la maille tissée de lurex il est brillant, sur le cupro il est presque gris et sur la mousseline de soie il laisse apparaître la peau. Le Plum est un joli pourpre joué sur de la viscose fluide et du mohair fluffy. On y trouve également une touche de Steel, un bleu acier qui réveille l’ensemble.

Quelles sont les nouveautés de cette petite collection ?
Nous lançons une ligne complète en cupro : c’est une matière fluide à l’aspect velouté. On trouve également des nouvelles robes en maille avec beaucoup de détails : lurex, boutonnage, découpe dans le dos, plissé… Et deux pièces en mousseline de soie, très chic pour les fêtes.

Et quelles sont vos pièces favorites ?
Perrine : La robe Savana en coton laine ! Elle est classique mais très féminine avec son jeu de boutonnage. C’est une robe d’hiver facile à porter avec des collants et des bottines.
Romu : La robe Oda, pour le beau jeu de maille, le plissé, le dos nu et le lurex. Une pièce forte, chic et visuelle à porter avec des derbys vernis.
Ana Luisa : Le pantalon Veronica en cupro, pour sa coupe large, ses jolis détails de plis et sa matière douce. La bonne harmonie entre confort et élégance. On peut équilibrer le volume avec une pièce ajustée en haut et une paire de baskets pour la touche cool.

« La robe Oda, pour le beau jeu de maille, le plissé, le dos nu et le lurex. »

Dessiner une collection à 6 mains, ça se passe comment ? Est-ce que vous vous battez parfois 🙂 ?
Nous sommes tous les trois très différents, chacun apporte sa touche personnelle en création. Romuald aime travailler les robes, Ana Luisa est à l’aise avec les chemises, les pantalons et moi, Perrine, avec la maille. En général, la construction d’une collection est harmonieuse… Mais si l’un de nous n’est pas d’accord, on le bâillonne ! 🙂 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :